Sainte-Victoire – Sentier Jaune – De l’art de savoir renoncer en cas de mauvais temps

Il y a quelques jours, la Fédération Française de Randonnée publiait une actualité sur l’art de savoir renoncer en cas de mauvais temps en randonnée. Elle s’appuyait pour cela sur un excellent récit de rando que vous trouverez sur ce site ;-). Par un « heureux » hasard, nous venions d’essuyer un nouveau but à cause du mauvais temps….

Sainte-Victoire – Croix de Provence par le sentier jaune

L’objectif initial de la randonnée était de faire une boucle à la Sainte-Victoire : montée à la Croix de Provence par le sentier jaune et redescente par le trou des Hirondelles (et le Garagaï) par le sentier noir. Le parcours prévu traverse la face sud du massif par ses faiblesses entre les différentes barres rocheuses et nécessite donc que le rocher soit sec car il y pas mal de pas à franchir sur des dalles calcaires qui deviennent vite glissantes en cas de pluie. Ce qui peut s’avérer plutôt dangereux au milieu des falaises…

La météo consultée la veille sur La Provence, annonçait une matinée couverte et venteuse (garantissant un rocher sec), mais le temps devait s’améliorer dans la journée. Nous nous retrouvons donc sur le parking du Pont de l’Anchois prêts à gravir un des sommets emblématique de Provence malgré le temps très couvert :-(.

Petit échauffement tranquille pour rallier le Refuge Cézanne et son oratoire avant de commencer les difficultés. Nous pensions être tranquilles en ce milieu de semaine, mais un groupe de retraité fait une pause à cet endroit et fait plus de bruit qu’un groupe d’ados excités !! Nous trouvons le départ du sentier juste derrière le refuge (panneau blanc au départ visible sur la photo) et attaquons le premier raidillon sous les falaises du Bau Cézanne.

C’est tout de suite beaucoup plus raide ! Il faut quelques fois poser les mains pour avancer. Mais nous arrivons rapidement au point de faiblesse entre les deux premières falaises qui va nous permettre de rejoindre le Pas de la Savonnette.

Malheureusement, la météo décide de ne pas nous faciliter les choses, et voilà que quelques gouttes commencent à tomber ce qui ne laisse rien présager de bon pour la suite de nos aventures. Et effectivement quand nous arrivons au pied du fameux pas, la pluie est bien établie ce qui va rendre le passage hasardeux.

Du coup on tente l’option 2 : la variante peu documentée qui permet de contourner la difficulté. Il suffit de suivre pour cela les pointillés jaunes. C’est marqué plus facile sur le rocher !!!

On continue donc de suivre le pied de la barre par un sentier bien balisé pour arrivé quelques centaines de mètres plus loin au pied d’une faiblesse beaucoup plus facile d’accès. Mais comme il pleut bien depuis au moins 15 minutes, tout commence à être détrempé. Et comme le reste de l’ascension promet encore quelques passages rocheux, et que le sommet est maintenant dans, les nuages, nous décidons donc de regagner le sentier rouge qui passe juste au dessous de nous par une sente non balisée mais évidente qui rejoint la jonction entre rouge et rouge pointillé.

Une petite photo du passage pour les personnes intéressées et je range l’appareil pour la descente.

Nous regagnons rapidement la voiture et finissons là notre petite journée de rando à la Sainte-Victoire après 1h30 de marche et 300 mètres de dénivelé humides. Heureusement le lendemain va nous réserver une belle journée ensoleillée dans les Calanques de Marseille.

Et vous, il vous arrive souvent de renoncer en randonnée ?

Le parcours.

Vous pouvez visualiser le parcours réalisé ici :

Cette trace GPS est fournie à titre indicatif. Le parcours est balisé mais il emprunte des pas équipés qui peuvent néanmoins être dangereux surtout en cas de mauvais temps. A éviter les jours de brouillard car vous zigzaguez entre plusieurs barres rocheuses qu’il vaut mieux éviter de franchir par la voie des airs…

Photos.

Départ de la varianteRetrouvez les photos de la randonnée ici.

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. mayake dit :
    le tour du mont blanc … la tempête, le tour de la ste victoire … la galère,… cela donne vraiment envie de partir avec toi B) 😉
  2. Sinon j’ai en stock l’ascension du Néouvielle dans le brouillard…..

Vous souhaitez réagir ? Laissez un commentaire ici !