Massif du Sancy : tour de la vallée de Chaudefour

Après nos deux randonnées autour du Puy de Dôme, nous partons découvrir le massif du Sancy et la réserve naturelle de la vallée de Chaudefour. L’objectif étant de marcher une journée complète, nous décidons de suivre le sentier vert qui fait le tour complet de la vallée au départ de Chambon des Neiges en passant par les crêtes frontière entre le Mont-Dore et la vallée de Chaudefour.

Le parcours.

Vous pouvez visualiser le parcours réalisé à cette adresse. La trace GPS est bien sur fournie à titre indicatif et ne saurait engager l’auteur de ce récit.

Massif du Sancy : tour de la vallée de Chaudefour

Après avoir réfléchi sur le bien fondé d’aller marcher toute la journée alors que des orages sont annoncés en fin d’après-midi par Météo France, nous décidons d’y aller quand même et de décider en fonction du temps sur place si nous nous arrêtons au fond de la vallée de Chaudefour ou si nous en faisons le tour comme prévu.

Départ de l’ancienne station de ski de Chambon des Neiges, parking moins fréquenté que celui de la maison de la Réserve Naturelle. Le départ du parking se fait au pied d’orgues basaltiques dans les prairies en fleurs.

Dans un premier temps le sentier suit une piste à flanc de montagne à la lisière du bois de Sarrevielle, puis le sentier s’enfonce dans le bois et rejoint finalement le fond de la vallée de Chaudefour juste un peu au dessus du Pont Ste Anne et de sa source Ferrugineuse. Le spectacle qui s’offre alors sur la vallée est magnifique. Nous pouvons admirer la Cascade de la Biche qui s’enfonce au loin dans la forêt, l’ensemble des puys qui surplombent la vallée (Puy de la Perdrix, Puy Ferrand, Pan de la Grange, Puy de Cacadogne…). Nous pouvons également voir la Crête de Coq et la Dent de la Rancune.

Le temps étant toujours au beau fixe, nous nous enfonçons un peu dans la vallée puis nous prenons la directions du Puy de Champgourdeix premier replat avant de rejoindre le haut des crêtes. La montée se fait dans une forêt de hêtres bien sympathique puisqu’elle offre un peu de fraicheur par cette journée ensoleillée. Quelques ouvertures dans les arbres laissent entrevoir la vallée de Chaudefour et ses sommets. Le sentier débouche enfin et une dernière petite ascension permet de prendre pied sur le Puy de Champgourdeix. Vue sur la Montagne de la Plate et le Puy de Dôme au loin dans les brumes de chaleur vers l’Est et sur les Puy du massif du Sancy vers l’Ouest


Il commence à y avoir un peu de monde malgré le vent qui souffle assez fort et le soleil qui chauffe. La proximité des remontées mécaniques de Superbesse et du Mont-Dore expliquant surement cela. Nous nous dirigeons maintenant vers le Puy de la Perdrix et le Puy Ferrand qui marqueront le point culminant de notre ascension. Cette petite montée est un peu pénible face au vent qui nous envoie dans la figure une multitude de moucherons. Nous atteignons les premiers névés puis franchissons le col entre les deux Puy. Nous passons juste au pied du Puy Ferrand interdit d’accès pour limiter l’érosion et basculons sur le versant Ouest surplombant le Cirque de la fontaine Salée dominé par le Puy Gros.

Quelques passages de névés et nous rejoignons le Col de la Cabane au pied du Puy de Sancy (1885 m) point culminant du massif. Nous ne faisons pas le détour (il faut compter 3/4h – 1h de plus) et redescendons directement vers le Pan de la Grange en coupant dans les pentes enneigées. Nous voici à peu près à mi-parcours et nous décidons de faire une pause déjeuner sur le ressaut coté 1726 m sous le Pan de la Grange. L’occasion de dominer la vallée de Chaudefour. L’occasion également de m’apercevoir qu’un rocher au milieu d’un névé ressemble furieusement à un chamois :-). Celui-ci est carrément allongé au milieu de la neige et semble prendre le frais pendant un moment. Il va finalement se décider à aller voir ailleurs et disparaitre dans les pentes raides sous le Pic Intermédiaire.

Une fois les croquemonsieurs engloutis, nous repartons sur le GR4 pour poursuivre le tour de la vallée. Les nuages commencent à bien bourgeonner et nous les surveillons attentivement pour s’assurer de ne pas prendre l’orage annoncé. Cette partie du parcours ne présente pas de difficultés, le sentier restant à une altitude « constante » jusqu’au pied du Puy des Crebasses, dernière ascension du jour. Dernière côte et nous terminons enfin nos ascensions de la journée. Encore un nouvel angle de vue sur la vallée de Chaudefour depuis ce Puy. Nous surplombons notamment la dent de la Rancune et la Crête de Coq.

A partir de maintenant, ce n’est plus que de la descente dans les prairies en fleurs. Nous ne prenons pas la bifurcation qui ramène sur la vallée de Chaudefour et continuons notre descente jusqu’au bois de Sarrevielle où nous rejoignons une piste qui va nous ramener jusqu’à Chambon des Neiges sans avoir vu la pluie.

Récupération de la voiture, petite pause pression et trempette de pieds au lac de Chambon-sur-Lac et nous rentrons vers notre village. Finalement nous rencontrons la pluie et les orages dans la vallée ! Pourtant le voisin nous avait bien dit qu’il ne pleuvrait pas aujourd’hui 😉 !

Les Photos.

Vue sur la vallée de Chaudefour, le Puy Ferrand, Retrouvez les photos de cette randonnée.

 

2 commentaires Ajoutez le votre

Vous souhaitez réagir ? Laissez un commentaire ici !