GR20 Sud-Nord – Jour 5 : Station d’E Capanelle – Col de Vizzavona

Journée de « repos » aujourd’hui après notre éprouvante étape de la veille et ses 13h30 de marche. Nous décidons de ne faire que la moitié du parcours prévu sur notre plan de route ce qui est faisable puisque nous sommes partis un jour plus tôt.

GR20 – Station d’E Capanelle – Col de Vizzavona.

Nous faisons donc la « grasse mat » jusqu’à 7h00 du matin puisque nous ne devons faire que 4h30 de marche ce matin. Le réveil est néanmoins difficile suite aux efforts de la veille.

Nous débutons par une petite ascension dans la forêt de hêtres jusqu’aux crêtes de Ghufidu (1601 m) pour poursuivre par une descente puis par un parcours à flanc de montagne (toujours dans la forêt). Nous passons devant les bergeries de Scarpaccedié, nous franchissons les crêtes de Car où la vue est magnifique sur la vallée et nous arrêtons pour une petite pause aux bergeries d’Alzeta (1553 m) et leurs volets rose fluo. Il y a pas mal de monde aujourd’hui sur le parcours avec notamment beaucoup de groupes en voyage organisé. Le GR20 est beaucoup plus facile pour eux puisqu’ils n’ont à porter que les affaires de la journée, le reste suivant par la route.

Nous enchaînons par une courte mais dure montée jus’à Bocca Palmente (1645 m). Le passage au soleil plus la longue journée et le très léger repas de la veille commencent à se faire sentir. Je commence à avoir un peu de mal par rapport aux jours précédents.

Nous attaquons enfin ce que nous pensons être la dernière descente vers le col de Vizzavona (1163 m). Nous avons décidé de ne pas passer par le village de Vizzavona et sa gare qui marquent la moitié du GR20. Il existe en effet une variante qui rejoint directement le col et qui permet normalement d’éviter 200 m de dénivelé à la descente et à la montée le lendemain. La variante est balisée et nous suivons bêtement les panneaux. Nous aurions mieux fait de regarder la carte car à un embranchement nous suivons un panneau indiquant le sentier de la Femme Perdue plus la variante du GR ce que nous n’aurions pas dû faire. Mais le sentier restant à flanc nous ne nous inquiètons pas plus que ça pour le moment. Grosse erreur !!

Cela se met à monter de plus en plus, le balisage est très difficile à suivre, il fait très chaud et les efforts de la veille se rappellent à moi de plus en plus. Pour une fois c’est Nathalie qui doit m’attendre et m’encourager et je dois vraiment avancer au mental car le physique ne veut plus du tout, la chaleur n’arrangeant pas les choses. Mais nous ne nous posons toujours pas de questions puisque le sentier est toujours balisé. Ce n’est qu’une fois arrivé sur une crête et devant l’absence de balisage que nous commençons à nous interroger. Je sors le topo, regarde l’altimètre, heu… c’est bizarre (comme c’est bizarre) nous sommes à 1540 m d’altitude ! Nous sommes en fait montés au rocher de la Madonuccia sous la Punta Grado (1602 m) ce qui vient de nous faire monter de 300m en plus que prévu. Tu m’étonne que c’était difficile !

D’après la carte nous pouvons rejoindre le col de Vizzavona en continuant ce sentier. Nous ne sommes pas bien sur de ça mais nous tentons quand même. Perdu pour perdu :-). Je tente de demander mon chemin à un couple dans la descente mais c’est un allemand qui ne veux pas faire l’effort de comprendre. Il semble y avoir des bergeries en dessous (bergeries des Pozzi 1377 m) je continue donc. Il y a là un groupe avec un guide qui me confirme que l’on rejoint le col par ce sentier. Ouf, il ne va pas falloir remonter les 200 m que nous venons de descendre. Nous continuons donc notre descente dans la forêt et nous atteignons enfin le col de Vizzavona (1163 m) à bout de forces. Nous venons de marcher 1h30 de plus que prévu !! Le sentier de la femme perdue portait bien son nom aujourd’hui.

Il y a un snack, nous ne ferons pas un mètre de plus ! Engloutissement d’un américain pour Nathalie et d’un Panini au poulet pour moi. Je n’ai pas vraiment faim mais je me force. Par contre je descends coup sur coup 2 Corsica Cola et un Ice Tea. Une « petite » glace pour terminer et cela va un peu mieux.

Au col de Vizzavona, nous avons le choix entre un gite et un hôtel. C’est décidé rapidement : ce sera l’hôtel ce soir !!! Enfin un vrai grand lit et une douche chaude !!! Nous ne sommes tellement plus habitués à l’eau chaude que nous rajoutons beaucoup d’eau froide pour pouvoir rester dessous :-). Nous passons ensuite en mode lessive dans le lavabo de la chambre. Souhaitant faire sécher notre linge, nous demandons à l’accueil où nous pouvons le faire. Ils sont incapables de nous le dire alors qu’ils ont un hôtel et un gîte à leur disposition. Après une longue enquête, ils finissent par nous indiquer un local du gîte avec sèche-linge payant (4 euros quand même) et une corde pour étendre le linge. On nous laisse seuls, personne à droite, personne à gauche, zou tout dans le sèche linge discrètement. On revient 3/4 h plus tard, le linge n’est pas sec, on a bien fait d’oublier de payer !!!

Le reste de l’après-midi se passe entre repos, Pietra, appel de la famille, point sur le carnet de route recherche de biafine pour les coups de soleil de Nathalie… L’hôtelière nous prposera de l’extrait de lavande qui semble efficace pour les brûlures. Un bon dîner au restaurant avec salade du berger et mousse au chocolat pour Nathalie et civet de sanglier à la myrte et flan à la châtaigne pour moi et nous partons nous coucher. En demandant comment partir tôt de l’hôtel car nous prévoyons de doubler encore une fois le lendemain pour aller jusqu’à Pietra Piana. L’hôtelière fait tout pour nous en dissuader arguant du fait que c’est les 2 plus dures étapes, que ce n’est pas possible, qu’il y a trop de dénivelé, etc, etc…  Etant encore en avance sur notre planning d’une demi-journée et vu la renommée des lasagnes au brocciu du refuge de l’Onda, nous décidons de ne faire qu’une étape le lendemain. C’est parti pour une bonne nuit dans un lit bien confortable.

Données Capanelle – Vizzavona.

Départ : 8h30 – Altitude : 1586 m
Arrivée : 14h30 – Altitude : 1140 m
Temps de marche : 6h00
Pic : 1623 m / D+ : 575 m (240 m/h) / D- : 983 m (420 m/h)
Cumulé GR20 : D+ : 6044 m / D- : 5229 m

Photos de l’étape.

Monte Renoso (2352 m)Retrouvez les photos de l’étape ici.

Un commentaire Ajoutez le votre

Vous souhaitez réagir ? Laissez un commentaire ici !